Se faire un potager au fond du jardin, abrité ou non

 

On ne s’improvise pas jardinier du jour au lendemain. Pour installer son potager au fond du jardin, plusieurs règles devront être respectées. Dans cet article, nous nous intéresserons principalement à l’abri de ce dernier. Quelle option choisir, le jardin sous abri ou celui en plein air ? Nous pèserons le pour et le contre pour vous orienter au mieux dans votre choix.

 

Pourquoi cultiver sous un abri ?

 

La serre représente le plus souvent la solution la plus répandue pour pouvoir abriter son potager jardin. Tout d’abord, il faut savoir que la majorité des jardiniers expérimentés savent l’apport que celle-ci peut avoir pour les plantations. En effet, la serre aura pour vocation première de créer un microclimat au sein de votre potager jardin. Il est ainsi possible d’y augmenter rapidement les températures, les gelées n’apparaissent que lorsque la température est largement en dessous de 0. Le principal avantage étant donc de pouvoir cultiver des légumes ayant besoin de plus de chaleur ou encore ceux à cycle long. Par ailleurs, la serre permet notamment au potager jardin de pouvoir produire sur une période étalée. C’est par exemple le cas des tomates que vous pourrez récolter jusqu’en octobre-novembre dans ce cas. La serre est également un moyen efficace pour semer en avance et de pouvoir répliquer en extérieur, mais aussi de conserver en jauge les légumes à l’abri du gel. Enfin, l’abri est un moyen idéal de protéger les végétaux contre les maladies. C’est le cas par exemple du mildiou en Bretagne qui se propage rapidement à cause de la pluie. Il faut néanmoins connaitre les bonnes conduites de plantations pour ne pas obtenir l’effet inverse. Sous serres, certaines plantes, comme le poivron, l’aubergine et la tomate, pourront produire énormément. Grâce à la chaleur, les plantes fleurissent précocement et produisent plus longtemps. C’est ainsi que la production augmente de manière impressionnante.

 

Les avantages de planter en plein air

 

On dit aussi le plus souvent en « pleine terre ». Mais selon le type de serre, cela est encore bien possible. Cette différence aura tout de même son importance, car lorsque la serre utilise un système de substrat à base de grain d’argile et autres, plus précisément sans terre, les légumes n’auront pas du tout la même saveur que lorsqu’elles sont cultivées en pleine terre. En plein air, votre potager jardin pourra bénéficier pleinement des pollinisateurs naturels de manière optimum. Ces animaux pourront en effet intervenir plus facilement que lorsqu’ils sont obligés de trouver une ouverture lorsqu’il s’agit d’une serre. Mais finalement, la meilleure solution pourrait être de planter en plein air en adaptant si possible ses techniques de cultures. Il est par exemple possible de disposer un abri sous forme d’ombrière en hiver pour éviter que la gelée ne brûle les végétaux surtout favorisés par la rosée.

 

 

Manger des légumes de saison

Se faire un potager au fond du jardin

Les vieux légumes, délaissés et fades ?

Manger selon les dates de péremption

Quisque a felis velgst nisl scelerisque ornare

MENTIONS LEGALES

 

idenvironnement.fr - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

Nous contacter