Les réseaux sociaux

Depuis plus d'une décennie, les réseaux sociaux rythment notre quotidien – parfois jusqu'à l'excès. De Facebook, le plus connu, à Snapchat, le plus apprécié chez les jeunes, ces réseaux sont aujourd'hui un moyen de communication privilégié pour certaines personnes ; on exprime ses humeurs, ses avis, on joue, on trouve du travail... Mais ces médias peuvent devenir dangereux selon l'usage que l'on en fait.

 

Quotidien et réseaux sociaux

 

Avec la création de nouveaux réseaux sociaux régulièrement, le quotidien de beaucoup de français, depuis quelques années, est rythmé par ces médias. Ces réseaux permettent de créer des relations amicales et professionnels, généralement en créant un profil, en recherchant des amis et en alimentant régulièrement – pour ceux qui souhaitent avoir de nombreux « followers » – leur compte de publications variées ; photos, vidéos, statuts...

 

En un seul clic, une ouverture d'application, ces réseaux et plateformes font irruption dans votre vie. Plusieurs études montrent le manque de concentration et l'addiction provoqués par ces applications qui « sonnent » des dizaines de fois par jour. Il faut donc éviter de se faire enfermer dans ces plateformes, quel que soit le réseau social utilisé, pour ne pas perdre le contrôle de sa propre vie.

 

Apprendre à s'en servir avec parcimonie pour éviter les pièges

 

Les réseaux sociaux facilitent la communication, à l'heure où tout est dans la précipitation. Ils sont d'un point de vue personnel avantageux lorsque nous souhaitons retrouver des membres de sa famille ou des amis, et d'un point de vue professionnel intéressants, car ils constituent de merveilleux outils de promotion. Certaines publications connues sont parfois partagées des millions de fois.

 

Il est pourtant important de mesurer les risques que peuvent avoir ces réseaux sociaux. Il est possible de voir dans les médias les drames causés par ces réseaux, harcèlement, propagation de fausses informations à grande échelle, jeu ou challenge pouvant mettre en danger les participants...

 

C'est pourquoi, il est nécessaire d'être méfiant quand vous utilisez ces réseaux. En effet, en terme de protection de la vie privée, les réseaux sociaux peuvent constituer des pièges. Toutes vos données personnelles sont susceptibles d'être réutilisée – et par n'importe qui – dès que vous les postez sur les sites.

 

Vivre à travers un réseau social, attention à ne pas oublier la réalité

 

L'utilisation des réseaux sociaux tourne autour d'un but principal : se montrer. Photos de nos vacances, vidéos des concerts vus, ne servent qu'à montrer notre vie aux autres.

Le piège est donc de s'enfermer dans ces réseaux et d'oublier la réalité. Les communications virtuelles sont aujourd'hui courantes et tout à fait normales, mais vivre à travers eux n'est pas une solution. Snapchat est le réseau social le plus utilisé des 18-24 ans avec près de 64% des jeunes utilisant l'application, suivi par Instagram, grande plateforme de partage de photos.

 

Ces deux réseaux ainsi que Facebook représentent les médias où l'on passerait le plus de temps par jour, avec au moins 35 minutes sur le réseau social Facebook. Des études montrent que nous passons environ 608 heures sur les réseaux sociaux par an, ce qui équivaut à 200 livres que nous pourrions lire à la place (voir l'article: http://www.slate.fr/story/135980/lire-200-livres-an).

Diminuer l'utilisation des réseaux sociaux vous permettrait, par exemple, de voir vos amis plus souvent. Il est quand même plus intéressant de leur parler de vive voix plutôt qu'à travers un écran.

 

 

MENTIONS LEGALES

 

idenvironnement.fr - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

Nous contacter