L'eau : ressource précieuse

 

Elle est à la base de toute vie et pourtant nous la consommons sans réellement nous poser de questions. La conséquence de cela est simple : gaspillage, pollution et épuisement des réserves. De quoi prendre peur mais heureusement, des solutions existent ou commencent à émerger. Pour l'heure, il est temps de réaliser un grand bilan afin d'avoir une vue d'ensemble sur la question de l'eau, cette ressource si précieuse.

 

Des quantités astronomiques filtrées pour notre consommation

 

De nombreuses recherches et tout autant de statistiques sont sources de données très précises sur l'état de notre consommation actuelle. Concrètement, 33,6 milliards de mètres cube sont prélevés chaque année sur notre planète afin de répondre à la demande des consommateurs. Ce résultats colossal tient compte de la production d'eau potable mais aussi des besoins de l'industrie et des quantités nécessaires à l'irrigation puis au refroidissement des nombreuses centrales nucléaires en activité. Cette consommation très importante menace les réserves naturelles et les scientifiques estiment que, d'ici une trentaine d'années, plusieurs nappes sous-terraines seront taries. Dans l'avenir, il faudra repenser complètement notre manière de consommer afin de ne pas user les réserves intégralement.

 

Un grand gaspillage généralisé

 

Jour après jour, toute l'année, les foyers la gaspillent énormément, souvent à leur insu. En moyenne, 20 à 30% de la consommation est perdue. Un chiffre qui donne le vertige. Comment arrive-t'on à ces résultats ? Tout simplement par de petits gestes qui semblent anodins et qui ne le sont pas du tout, comme par exemple, le fait de laisser couleur l'eau lorsque l'on fait la vaisselle ou que l'on se sert un verre. La même chose se passe lorsque l'on ne ferme pas le robinet pendant que l'on se brosse les dents. Le gaspillage est énorme. Ces quantités ainsi perdues ont été prélevées, traitées et acheminées pour simplement couler sans être utilisées. La quantité perdue par une chasse défaillante parait infime mais elle ne l'est pas. Ce ne sont que quelques exemples parmi tant d'autres qui montrent à quel point l'eau peut être gâchée et gaspillée sans que l'on réalise vraiment. Un constat alarmant alors que le coût des traitements et d'acheminement pèse lourd dans la balance.

 

Le problème de la désalinisation

 

Les usines de dessalement, de leur côté, ont un impact énorme sur l'environnement. Lorsque l'on sait que 97% de l'eau sur la planète est de l'eau salée, c'est pourtant une étape actuellement indispensable. Cette industrie en plein essor compte de plus en plus d'usines qui ont recours à divers procédés extrêmement énergivores. Le prélèvement en mer cause du tord aux écosystèmes marins. Le traitement qui s'en suit est rendu compliqué par la présence de micro-organismes. Enfin, les rejets de ces usines impactent également l'environnement et modifient des zones naturelles entières. Si elles répondent à une demande, les usines de dessalement posent de nombreux problèmes auxquels il va falloir remédier grâce à de nouvelles technologies mais également en repensant notre consommation. A terme, elles n'auront pour vocation que de servir d'aides à la transition vers d'autres systèmes.

 

Repenser notre consommation afin de préserver l'environnement et les réserves naturelles est donc un enjeu essentiel pour l'avenir. En terme de développement durable, plusieurs pistes sont exploitables, à commencer par une meilleure prise en charge des eaux usées. Lutter contre le gaspillage et trouver des méthodes de gestion n'impactant pas l'environnement doivent être au coeur des préoccupations des particuliers ainsi que des industriels dans les prochaines décennies.

Voici un dossier complet dédié aux menaces qui pèsent sur l'eau: http://environnement.doctissimo.fr/eau/

 

 

MENTIONS LEGALES

 

idenvironnement.fr - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

Nous contacter